Actualités Studio Lanfant

Meta-Morph-Ose à l'écran : Derrière les Coulisses

Meta-Morph-Ose à l'écran : Derrière les Coulisses

Dans le monde de la production audiovisuelle, chaque projet est une histoire à part entière, mais rares sont ceux qui portent en eux le pouvoir de véritablement transformer des vies. 

Voici un aperçu de notre collaboration avec Meta-Morph-Ose :

 

Qu'est-ce que Meta-Morph-Ose?

Meta-Morph-Ose, portée par la vision inspirante de Laure, transcende les frontières conventionnelles de la santé et du bien-être. 

Meta-Morph-Ose incarne une quête personnelle profonde pour surmonter l'obésité et redéfinir la relation entre le corps et l'esprit. À travers une méthode de perte de poids unique, Meta-Morph-Ose propose bien plus qu'un simple régime ; c'est une invitation à explorer son propre moi intérieur, à comprendre les mécanismes psycho-corporels, et à vivre en harmonie avec son corps. 

(https://meta-morph-ose.com/)

Inauguration du Studio LANFANT!

Inauguration du Studio LANFANT!
L'inauguration du Studio Lanfant a été incroyable, et c'est grâce à vous tous !
Un grand merci à chaque invité et un clin d'œil particulier aux professionnels qui ont apporté leur expertise.
Ce n'est que le début pour Studio Lanfant !🌟

Voir plus

Mise en place du fond vert au Studio LANFANT

Mise en place du fond vert au Studio LANFANT

Nous sommes ravis d'annoncer l'introduction d'un fond vert dans notre studio de production à Toulouse. Ce nouvel équipement marque un tournant dans notre capacité à offrir des services de post-production encore plus avancés, ouvrant la porte à des possibilités créatives pour nos clients. Cette innovation nous permet de continuer à réaliser des projets ambitieux et de repousser les frontières de l'audiovisuel. 

Tournage au monument aux morts

Tournage au monument aux morts

 L'équipe de JBH Productions s'improvise en JRI pour couvrir l'événement incontournable de cette fin de mois d'août : le déplacement du monument aux morts de 1000 tonnes pour construire la station de la ligne C à François Verdier.